WOSM_campfire

Jewish Scout Songs

« Regarde du sommet de l’Amana » (Chir haChirim, Cantiques des Cantiques 4:8). Le mot regarde en hébreu « chouri » a la même origine que le mot chir « chant ». Et le mot Amana est de la même famille qu’Émouna « la foi ». C’est pourquoi le Beit Aharon comprend ainsi cette phrase : « le chant est le sommet de la foi.»

Experiencing the Divine: A Practical Jewish Guide
Rabbi Kalonymus Kalman Shapira (the Piaseszner Rebbe)

Welcoming Shabbat

Lekha Dodi est un des hymnes le plus populaires de la liturgie juive, écrit à Safed au 16e siècle par Chlomo Halévi Alkabets. Nombreuses sont les communautés à avoir leur version de ce poème liturgique pour accueillir Chabbat le vendredi soir.

Voici une version courte comprenant trois strophes de Lekha Dodi, une prière d’aujourd’hui à découvrir et partager à Chabbat. Ce chant peut être l’occasion de vous initier au chant choral.

Viens, mon bien-aimé, au-devant de la Fiancée, Lé’ha dodi likrat Kala
Allons accueillir le Chabbat… Péné Chabbat nékabéla
« Observe » et « souviens-toi » : c’est en une seule parole, Chamor vé-za’hor bé-dibour é’had
Que le Dieu Un et Unique nous fit entendre ces deux injonctions (de Chabbat) Hichmianou El haméyou’had
L’Éternel est Un et son Nom est Un, Achem é’had ouchemo é’had
Unique Sa renommée, Sa gloire, Sa louange ! Lé-Chèm oul-tiférèt vé-li-té’hila
Réveille-toi, réveille-toi ! Hitoréri hitoréri
Enfin ta lumière brille ! Monte ma lumière, et illumine ! Ki va orè’h koumi ouri
Éveille, éveille, entonne un chant, Ouri ouri chir dabéri
Car la gloire de l’Éternel par toi se révèle. Kevod Achem alayi’h nigla
Sois la bienvenue, toi, couronne de ton Époux ; Boï vé-chalom atérèt ba’ala
Viens, dans la joie et l’allégresse, Gam bé-sim’ha ou-vé-tzahala
Au milieu des fidèles du peuple élu, Tor émouné am ségoula
Viens, ma Fiancée, viens, ma Fiancée ! Bo-i Kala bo-i Kala

 

 

Chant du soir

Le chant du soir des EEIF a été composé en 1936 par Jean-Maurice Muslak (Faucon). Nous le chantons juste avant d’aller nous coucher.

 

Chant « Hiné ma tov »

Attention, ne pas confondre שבט (tribu) et שבת (assis).

En parlant de s’assoir, voici un chant de veillée pour terminer, un chant qui évoque l’unité, la fraternité et la paix. Les paroles de ce chant sont le premier verset du Psaume 133 :

« Ah, qu’il est bon, qu’il est doux à des frères de vivre dans une étroite union ! »

.הִנֵּה מַה טוֹב = Hiné Ma Tov
Ah, qu’il est bon

וּמַה נָּעִים = ouMa Nayim
et qu’il est doux

שֶׁבֶת אָחִים גַּם יַחַד = Chévèt A’him Gam Ya’had
si des frères peuvent s’assoir ensemble, vivant ainsi leur unité.
(en hébreu, le masculin inclut le féminin quand on fait référence à un groupe d’individus) 

Ce chant peut aussi se danser… Je suis sûr que vous pouvez faire aussi bien, sinon mieux !

Tsofim Yehudim, LeDor VaDor
Jewish Scouts, from generation to generation

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on Pinterest